Dans le cadre de la 15e Semaine québécoise des rencontres interculturelles prévue du 23 au 29 octobre, le Centre Communautaire le Coumbite de Laval (CCCL) organise des conférences-débats sur les thèmes de l’apport migratoire et des richesses culturelles. J’aurais l’opportunité, à titre de panéliste, de traiter les problématiques de l’apport de l’immigration et de la nécessité d’une meilleure intégration des personnes immigrantes et minorités visibles ou racisées. L’histoire de la migration haïtienne sera également abordée par une spécialiste de cette thématique, dans une perspective du Nous inclusif. Cet événement qui aura lieu le mercredi 25 octobre de 11h à 16h est organisé conjointement avec le Relais communautaire de Laval. L’organisme initiateur, le Coumbite, existe depuis plusieurs années, et s’est donné pour mission de « soutenir les familles de la région de Laval dans leur démarche d’intégration sociale et favoriser leur épanouissement, particulièrement celles de la  communauté haïtienne. » «  Coumbite est le mot créole ‘‘KONBIT’’ qui fait référence au travail collectif. C’est dans cet esprit que le centre Coumbite fonctionne : « travailler d’un commun accord avec les autres organismes pour aider tous les citoyens de Laval.», peut-on lire sur le portail de cet organisme à but non lucratif.

Les participants à cette activité interculturelle pourront joindre l’utile à l’agréable. Un buffet interculturel sera offert aux citoyen-ne-s qui seront présent-es au Relais communautaire de Laval, situé au 111 boulevard des Laurentides. La gastronomie est un élément majeur qui permet aux uns et aux autres de se découvrir, d’échanger sur les plats des pays d’origine, l’histoire et les réalités socioculturelles. La cuisine étant un vecteur universel de socialisation, elle crée des occasions de rencontres, de réseautages pratiques interculturels. La cuisine exotique (cuisines du monde) permet aux Québécois de voyager à travers le monde, sans nécessairement quitter la Belle Province. Les personnes immigrantes établies dans leur société d’adoption offrent sur un plateau d’argent aux Québécois-e-s cet indicateur d’échange interculturel. Les citoyen-ne-s québécois-e-s partagent et expliquent, à leur tour, aux néo-Québécois les significations de leurs mets traditionnels. C’est ainsi le rendez-vous du donner et du recevoir.

Rappelons que la Semaine québécoise des rencontres interculturelles (SQRI) «  est l’occasion de mettre en valeur la contribution importante des Québécoises et des Québécois de toutes origines au développement du Québec, d’encourager le dialogue et de susciter le rapprochement interculturel. Elle vise également à faire valoir l’apport positif de l’immigration et de la diversité ethnoculturelle du Québec et à lutter contre les préjugés et la discrimination. » II convient de souligner cette importante initiative dans un contexte où l’immigration ne fait pas bonne presse au Québec.

Le projet interculturel du Coumbite est réalisé dans le cadre de l’Entente en immigration Programme Mobilisation-Diversité pour la région de Laval 2016-2017, grâce à la participation financière de la Ville de Laval et du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

Affiche Coumbite SQRI.pub

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Par Doudou Sow le Lundi 23 Octobre 2017 dans Analyse de l'actualité, Avis de l’expert, Importance du réseautage, Publiez vos annonces. Pas de commentaire


%d bloggers like this: