De : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Communiqué de presse

Changement destiné à profiter aux employeurs qui ont encore de la difficulté à trouver des travailleurs

Le 24 août 2020 – Ottawa – Les visiteurs qui se trouvent actuellement au Canada et qui ont une offre d’emploi valide pourront demander un permis de travail propre à leur employeur et, si la demande est approuvée, recevoir le permis sans avoir à quitter le pays grâce à une nouvelle politique publique annoncée aujourd’hui par l’honorable Marco E. L. Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

Ce changement de politique temporaire entre en vigueur immédiatement et profitera aux employeurs du Canada qui ont encore de la difficulté à trouver les travailleurs dont ils ont besoin, ainsi qu’aux résidents temporaires qui aimeraient travailler avec leurs compétences à la reprise du Canada après la pandémie de COVID-19.

Pendant la pandémie, on a encouragé les résidents temporaires qui sont restés au Canada à conserver un statut juridique valide. Comme les voyages par avion sont limités dans le monde, certains visiteurs au Canada n’ont pas pu partir, tandis que certains travailleurs étrangers ont dû changer leur statut de visiteur parce que leur permis de travail arrivait à échéance et qu’ils n’avaient pas d’offre d’emploi pour pouvoir demander un nouveau permis de travail. Certains employeurs au Canada ont également été confrontés à des pénuries de main-d’œuvre et de compétences tout au long de cette période, notamment ceux qui fournissent des biens et des services importants sur lesquels compte la population canadienne.

Dans la plupart des cas, cependant, les visiteurs ne sont pas en mesure d’obtenir un permis de travail pendant qu’ils demeurent au Canada, notamment ceux dont l’employeur a approuvé l’embauche dans le cadre du processus d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT).

Pour être admissible, le demandeur qui cherche à bénéficier de cette politique publique temporaire doit :

  • avoir un statut de visiteur valide au Canada au 24 août 2020 et demeurer au Canada;
  • avoir une offre d’emploi;
  • présenter au plus tard le 31 mars 2021 une demande de permis de travail propre à un employeur qui est appuyée par une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) ou une offre d’emploi dispensée d’EIMT;
  • satisfaire à tous les autres critères d’admissibilité standards.

Cette politique publique temporaire permet également aux demandeurs qui répondent à ces critères et qui ont obtenu un permis de travail valide au cours des 12 derniers mois de commencer à travailler pour leur nouvel employeur avant que leur demande de permis de travail n’ait été entièrement approuvée. Pour ce faire, ils doivent suivre les instructions du processus décrit ici : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/travailler-canada/permis/temporaire/apres-avoir-presenter-demande-etapes-suivantes.html#visiteur

Citations

« Nous avons reçu mot d’employeurs qui continuent de faire face à des défis pour recruter et embaucher les travailleurs dont ils ont besoin pendant la pandémie. En même temps, certains visiteurs au Canada pourraient être en mesure de fournir leurs compétences là où il y a pénurie de main-d’œuvre. Les mesures introduites aujourd’hui permettront désormais aux visiteurs de demander un permis de travail sans avoir à quitter le pays au préalable. Cette exemption aux exigences normales de permis de travail temporaire vise à éliminer les obstacles à la création d’une main-d’œuvre plus agile qui tire parti des visiteurs possédant les compétences et l’expérience nécessaires pour accélérer notre reprise économique. »

— L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • Tous les types de visiteurs qui répondent aux critères peuvent présenter une demande en vertu de cette nouvelle politique publique, notamment les titulaires de super visa, les visiteurs d’affaires et ceux qui sont entrés au Canada au moyen d’une exemption de permis de travail de la Stratégie en matière de compétences mondiales.
  • Les étrangers qui arrivent au Canada à titre de visiteurs après le 24 août 2020 ne sont pas admissibles en vertu de la politique publique.
  • Avant cette politique publique temporaire, une personne qui présentait une demande à titre de résident temporaire devait généralement demander son permis de travail initial avant de venir au Canada. Si celle-ci était déjà au Canada avec le statut de visiteur au moment où elle était approuvée pour un permis de travail, elle devait alors quitter le Canada et revenir avant que son permis de travail ne lui soit délivré.

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources à l’intention des médias seulement

Mathieu Genest
Cabinet du ministre
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications 
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Source : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Par Doudou Sow le Mardi 25 Août 2020 dans Blogue, Immigrer au Québec, Travailler au Québec. Pas de commentaire


%d blogueueurs aiment cette page :