En vigueur depuis le 14 février 2010 sous l’ère de l’ancienne ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Mme Yolande James, le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) est un programme accéléré de sélection de travailleurs qualifiés (réception, en 20 jours ouvrables seulement son certificat de sélection, contrairement à des délais plus longs pour le traitement d’un dossier d’immigration pour une demande régulière). Ce programme innovateur et populaire qui est destiné aux diplômés du Québec et aux travailleurs étrangers comporte certaines nouvelles conditions d’admissibilité.

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Inclusion (MIFI) vient ainsi de publier les diplômes ainsi que la liste des domaines de formation admissibles à ce programme : « À partir du 1er novembre 2019 (une décision rétroactive dénoncée par la plupart des acteurs car les modifications réglementaires ne s’appliquent pas qu’aux nouvelles demandes*), les diplômes du Québec admissibles au PEQ sont :

  • le baccalauréat (1er cycle universitaire);
  • la maîtrise;
  • le doctorat;
  • le diplôme d’études collégiales (DEC) techniques;
  • le diplôme d’études professionnelles (DEP) lequel, seul ou avec une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) obtenue consécutivement, sanctionne 900  heures ou plus de formation;
  • l’attestation de spécialisation professionnelle (ASP) sanctionnant 900 heures ou plus de formation;
  • l’attestation d’études collégiales (AEC) sanctionnant 900 heures ou plus de formation.

Pour être admissibles, ces attestations ou diplômes doivent être compris dans la Liste des domaines de formation admissibles au PEQ – volet diplômés (PDF, 437 ko). Cette liste contient les formations du Québec qui répondent le mieux aux besoins du marché du travail (précise le Ministère qui cible dorénavant les étudiants étrangers diplômés des programmes de formation les plus recherchés sur le marché du travail québécois).

Par ailleurs, les candidats doivent avoir complété au moins 900 heures d’études à temps plein au Québec ou, si leur attestation ou diplôme sanctionne plus de 1 800 heures d’études, elles doivent avoir séjourné au Québec pendant au moins la moitié de la durée de leur programme d’études.

Enfin, pour les formations d’une durée de 900 heures à moins de 1 800 heures, les candidats doivent détenir une expérience de travail de 6 mois à temps plein, au Québec, acquise après leur programme d’études et dans leur domaine de formation», détaille le Ministère.

Voici la liste des domaines de formation admissibles au Programme de l’expérience québécoise (PEQ)-volet diplômés

Vous pouvez télécharger la version word de cette liste ici.

* «  À partir du 1er novembre 2019, de nouvelles conditions de sélection s’appliquent à toutes les demandes, qu’elles aient été présentées avant ou après cette date » .

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) 

À lire également des publications antérieures sur le PEQ :

La nouvelle configuration de l’immigration à travers le programme de l’expérience québécoise sous les deux gouvernements (libéral et péquiste)

Renforcer le programme de l’expérience québécoise (PEQ), une recommandation de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Le Programme de l’expérience québécoise (PEQ), un véritable tremplin vers la résidence permanente

Différents articles sur le PEQ disponibles sur le site Integrationemploi

Par Doudou Sow le Vendredi 01 Novembre 2019 dans Blogue, CAQ, CÉGEPS, Étudier au Québec, Immigrer au Québec, PEQ (étudiants étrangers et travailleurs temporaires spécialisés), Travailler au Québec. Un commentaire


%d blogueueurs aiment cette page :