Capture d’écran de la ministre Nadine Girault qui s’exprimait pour la première fois à titre de ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) à l’Assemblée nationale du Québec, le 9 juillet 2020.

Québec, le 29 octobre 2020 – La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Nadine Girault, a déposé aujourd’hui à l’Assemblée nationale le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2021.

Ce plan garde le cap sur les objectifs d’admission annoncés dans la planification pluriannuelle. Il prévoit ainsi un niveau d’immigration permanente de 44 500 à 47 500 personnes admises auquel, s’ajoute un rééquilibrage de 7 000 personnes en 2021 afin de combler une partie des admissions non réalisées en 2020 en raison de la crise sanitaire.

Ces actions sont en phase avec la Planification pluriannuelle de l’immigration pour la période 2020-2022 qui a fait l’objet d’une consultation générale à l’été 2019, tout en prenant en considération le contexte exceptionnel dans lequel nous nous trouvons.

Ce plan permettra de doter le gouvernement du Québec des leviers d’action nécessaires pour atténuer les impacts économiques de la crise sanitaire et répondre aux besoins du marché du travail, à court et à moyen terme. Les objectifs de sélection et d’admission fixés par le gouvernement du Québec contribueront à répondre aux besoins de main-d’œuvre importants dans les secteurs clés de l’économie, en misant sur le recrutement de talents à l’international.

Citation

« Ce plan, comme toutes nos actions, vise à ce que chaque personne immigrante puisse trouver sa place au sein de la société québécoise et contribuer à sa façon à la prospérité collective, à la vitalité du français et ainsi à l’épanouissement d’une société inclusive et harmonieuse. Il témoigne également de la vision du gouvernement de l’immigration comme faisant partie intégrante de la stratégie à adopter afin de faire face aux enjeux démographiques et de la rareté de main-d’œuvre. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides.

Faits saillants

  • De la fourchette de 43 000 à 44 500 admissions prévues en 2020, un déficit se situant entre 13 000 et 18 000 admissions est attendu.
  • Un rééquilibrage des admissions non réalisées en 2020 est prévu au cours des deux prochaines années.
  • Le plan vise entre 44 500 et 47 500 admissions en 2021 auxquelles s’ajoute l’admission de 7 000 personnes qui n’ont pu être admises en 2020 en raison de la crise sanitaire.
  • La cible visant à atteindre 62 % d’immigration économique en 2021 est maintenue.

Liens connexes

Plan d’immigration du Québec pour l’année 2021 (PDF, 743 ko)

– 30 –

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Par Doudou Sow le Jeudi 29 Octobre 2020 dans Blogue, IMMIGRATION EN RÉGION, Immigrer au Québec, Travailler au Québec. Pas de commentaire


%d bloggers like this: