Advertisements
Advertisements

Mon résumé sur le Panel-La diversité : une richesse économique abordait essentiellement ces différents points :

Apport de l’immigration sous forme de création de richesses et d’innovation

Contribution de l’immigration au maintien de la compétitivité sur le plan international

Plusieurs avantages de l’immigration : apport du talent, du capital et des emplois

L’immigration : un investissement pour toute la collectivité

Plus on investit sur la réussite des immigrants, mieux se portera l’économie québécoise et le renforcement du sentiment d’appartenance des nouveaux citoyens

Les personnes immigrantes pourraient donc apporter leur précieuse contribution à la résorption du déficit du taux d’entrepreneuriat au Québec. Le taux d’entrepreneuriat est plus faible au Québec que dans le reste du Canada, notamment en Ontario.

La gestion de la diversité pourrait être un potentiel de gestion de talents, mais aussi un potentiel économique dans la mesure où elle peut ouvrir des marchés internationaux.

Les immigrants créent aussi des emplois pour l’ensemble de la société. Le programme Immigrants investisseurs attire beaucoup d’investisseurs qui contribuent au développement de l’économie québécoise par la création d’emplois.

Il faut considérer l’immigration comme un investissement et non une dépense. Advenant que les immigrants fassent une formation pour combler certaines lacunes ou compétences manquantes, l’argent ne serait-il pas investi dans le système éducatif québécois et canadien? Les immigrants tout comme les étudiants étrangers constituent une manne financière pour les collèges et les universités. En d’autres termes, l’immigration économique profite à la société toute entière.

Les données économiques des institutions financières démontrent que la sous-utilisation des compétences empêche une contribution maximale des immigrants à l’économie québécoise.

Pour aller plus loin sur le sujet, lire mon article Apport positif de l’immigration : une diversité dynamique sur le plan économique, démographique, culturel, social et linguistique. Ce texte est extrait de mon deuxième ouvrage intitulé Intégration : une responsabilité partagée entre la société d’accueil et la personne immigrante

Advertisements
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Advertisements

Par Doudou Sow le Vendredi 13 Juillet 2018 dans Analyse de l'actualité, Avis de l’expert, COIN DE L’EXPERT, Doudou dans les médias, Entreprendre au Québec, ENTREPRENEURIAT, Entrepreneuriat immigrant, Entrepreneuriat international, IMMIGRATION EN RÉGION, Vidéos. Pas de commentaire


%d bloggers like this: