Manifestation contre la dictature au Sénégal à Montréal (Canada), le 6 mars 2021.

« Voir le Sénégal qui rejoint le camp des pays qui répriment et qui pourrait plonger dans l’instabilité, évidemment, est extrêmement inquiétant et préoccupant pour nous (…) [La directrice régionale d’Amnesty International constate] aussi un sentiment profond d’une grande instrumentalisation de la justice à des fins politiques avec l’élimination progressive d’un certain nombre de figures politiques ». (Samira Daoud, directrice régionale, Amnesty International Afrique de l’Ouest/centrale, France 24, 5 mars 2021).

Advertisements

Par Doudou Sow le Dimanche 07 Mars 2021 dans Blogue. Pas de commentaire


%d bloggers like this: