14 avril 2021— Ottawa — Aujourd’hui, l’honorable Marco E. L. Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a annoncé une voie novatrice vers la résidence permanente pour plus de 90 000 travailleurs essentiels et étudiants étrangers diplômés qui contribuent activement à l’économie du Canada.

Ces politiques publiques spéciales accorderont le statut permanent aux travailleurs temporaires et aux étudiants étrangers diplômés qui sont déjà au Canada et qui possèdent les compétences et l’expérience dont nous avons besoin pour lutter contre la pandémie et accélérer notre reprise économique.

Cette nouvelle voie s’adresse aux travailleurs temporaires employés dans nos hôpitaux, dans nos maisons de soins de longue durée et aux premières lignes d’autres secteurs essentiels, ainsi qu’aux diplômés étrangers qui sont le moteur de l’économie de demain.

Pour être admissibles, les travailleurs doivent avoir au moins un an d’expérience de travail au Canada dans une profession de la santé ou une autre profession essentielle désignée. Les étudiants étrangers diplômés doivent avoir terminé un programme postsecondaire canadien admissible au cours des 4 dernières années, et au plus tôt en janvier 2017. 

À compter du 6 mai 2021, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) commencera à accepter les demandes dans les 3 volets suivants :

  • Travailleurs temporaires du secteur des soins de santé – 20 000 demandes;
  • Travailleurs temporaires d’autres professions essentielles sélectionnées – 30 000 demandes;
  • Étudiants étrangers diplômés d’une institution canadienne – 40 000 demandes.

Ces volets resteront ouverts jusqu’au 5 novembre 2021 ou jusqu’à ce qu’ils aient atteint leur limite. Jusqu’à 90 000 nouvelles résidents permanents seront admis dans le cadre de ces 3 volets.

Afin de promouvoir les langues officielles du Canada, ces politiques publiques prévoient également des espaces dédiés aux candidats francophones ou bilingues. Les collectivités du Canada tirent profit des nouveaux arrivants francophones et bilingues, et cette voie contribuera à la vitalité de ces communautés francophones en situation minoritaire.

Une explication détaillée de toutes les conditions d’admissibilité est disponible dans les politiques publiques.

Dans le cadre de notre lutte contre la pandémie, l’immigration demeurera un aspect essentiel de notre reprise économique en comblant les pénuries de main‑d’œuvre et en alimentant la croissance de notre effectif.

Ces politiques publiques spéciales constituent une voie accélérée vers la résidence permanente. Elle encouragera les travailleurs temporaires essentiels et les diplômés étrangers à s’enraciner au Canada et nous aidera à retenir les travailleurs talentueux dont nous avons besoin, en particulier dans notre système de santé.

L’annonce d’aujourd’hui nous aidera à respecter notre plan des niveaux d’immigration de 2021, qui prévoit que le Canada accueillera 401 000 nouveaux résidents permanents. Les nouveaux arrivants qualifiés et les diplômés étrangers accueillis dans le cadre de notre plan contribueront à créer des emplois et à stimuler la croissance à long terme au Canada.

Citations

« La pandémie a mis en lumière l’incroyable contribution des nouveaux arrivants. Ces nouvelles politiques permettront à ceux qui ont un statut temporaire de planifier leur avenir au Canada, de jouer un rôle clé dans notre reprise économique et de nous aider à mieux reconstruire. Le message que nous leur adressons est simple : votre statut est peut‑être temporaire, mais vos contributions sont durables – et nous voulons que vous restiez. »

– L’honorable Marco E. L. Mendicino, C. P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • Ces politiques publiques s’appliquent aux travailleurs de 40 professions de la santé, ainsi qu’à 95 autres emplois essentiels dans un large éventail de domaines, comme les soins aux personnes et la production et la distribution de nourriture.
  • Ces politiques s’appuient sur les mesures importantes que nous avons déjà prises pour aider ceux qui sont ici temporairement à rester en permanence, notamment les nouvelles mesures visant à s’assurer que les étudiants étrangers ne passent pas à côté d’occasions en raison de la pandémie et la plus grande sélection de candidats de l’histoire du système Entrée Express.
  • Pour être admissibles, les diplômés et les travailleurs doivent maîtriser l’une des langues officielles du Canada, satisfaire aux exigences générales d’admissibilité, et être présents et autorisés à travailler au Canada au moment de leur demande.
  • L’immigration est essentielle à la vitalité des communautés francophones dans tout le Canada, c’est pourquoi ces politiques prévoient des espaces réservés aux candidats francophones ou bilingues, et aucune limite de demandes pour ceux‑ci.
  • Le Canada fait face à de sérieux défis démographiques. En 1971, il y avait 6,6 personnes en âge de travailler pour chaque personne âgée. Aujourd’hui, il y en a 3 – et d’ici 2035, il n’y en aura plus que 2. Sans les nouveaux arrivants, les générations futures devront payer davantage pour maintenir les services publics dont nous dépendons.
  • Selon Statistique Canada (janvier 2021), les immigrants qui détenaient auparavant un permis de travail signalent souvent des salaires plus élevés un an après l’obtention de la résidence permanente.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources à l’intention des médias seulement

Alex Cohen
Cabinet du ministre
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
alexander.cohen@cic.gc.ca

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

PUBLICITÉ DES PARTENAIRES

Advertisements

Par Doudou Sow le Jeudi 15 Avril 2021 dans Blogue, Immigrer au Québec, Travailler au Québec, Travailleurs permanents. Pas de commentaire


%d bloggers like this: