Source photo : Facebook

Pour dénoncer les dérives, une manifestation contre la dictature de Macky Sall aura lieu à Montréal ce samedi 10 juin à 14h (voir affiche pour le lieu et le trajet). L’État de droit doit s’appliquer partout dans le monde et la communauté internationale devrait dénoncer énergiquement toute instrumentalisation de la justice pour enfermer un leader politique, comme c’est le cas actuellement au Sénégal où le chef de l’opposition Ousmane SONKO subit depuis des années une injustice sans précédent. Il n’est pas placé en résidence surveillée par une décision de justice et pourtant il est séquestré avec sa famille depuis plus de 9 jours, sans accès à ses amis, avocats et partisans.

Empêchés à plusieurs reprises de rencontrer leur client à la résidence Cité Keur Gorgui, Me Ciré Clédor Ly, a tenu à alerter, entre autres, la communauté nationale et internationale sur « les atteintes graves à l’exercice de la profession d’avocat par l’État du Sénégal ». Le membre du Collectif des avocats du principal opposant sénégalais informe que : « Le leader politique Ousmane Sonko est séquestré par plus de 500 policiers armés et équipés de véhicules de combat de destructions massives, à la cité Keur Gorgui, empêché de tout contact avec ses Avocats, par les autorités politiques agissant dans l’arbitraire et l’illégalité manifeste. La communauté internationale, l’Union Internationale des Avocats et toutes les organisations nationales et internationales de Droits de l’Homme, les chefs religieux et traditionnels du pays, sont interpellés pour qu’ils agissent par les moyens adéquats dont ils disposent, pour que les Avocats puissent accéder immédiatement à lui et exercer leur profession en toute liberté et indépendance. »

Le blocus mis en place chez le principal opposant doit être levé dans les plus brefs délais.

Advertisements

Par Doudou Sow le Mercredi 07 Juin 2023 dans Blogue. Pas de commentaire


%d bloggers like this: